fbpx

"LE JEU EST LE TRAVAIL DE L'ENFANT"

Maria Montessori

Développement de l’enfant : l’esprit absorbant

Développement de l’enfant, l’esprit absorbant
Partager sur facebook
Partager

Au début des années 1900, Maria Montessori a expliqué que l’éducation donnée aux jeunes enfants avait pour but de les aider à construire leur cerveau.

En effet, son étude scientifique lui a permis de définir quatre étapes importantes de la croissance de l’enfant: les plans de développement.

La première partie du premier plan est la partie qui nous intéresse aujourd’hui. Elle appellera cette période «l’embryon psychique» ou «la petite enfance», essentielle pour l’avenir de l’enfant. Il apprendra pendant ce temps plus que pendant le reste de sa vie.

Maria Montessori se rend compte que l’enfant, dès sa naissance, a des capacités d’apprentissage et est capable de comprendre l’environnement simplement en vivant. Cette faculté est appelée «l’esprit absorbant». Cet esprit absorbant est la propriété psychique essentielle qui distingue l’intelligence de l’enfant de celle de l’adulte.

«L’enfant subit une véritable transformation: non seulement les impressions pénètrent dans son esprit, mais elles s’incarnent en lui. Le petit enfant est le travailleur de sa propre mentalité, il utilise ce qu’il trouve dans son environnement. Nous avons appelé ce type d’esprit un esprit absorbant. Il nous est difficile de concevoir les facultés de l’esprit de l’enfant, mais c’est sans aucun doute un esprit privilégié. «Grâce à sa capacité à absorber inconsciemment toutes les caractéristiques de son environnement, l’enfant construit sa propre personnalité. Son esprit est comme une éponge, qui absorbe tout ce qui l’entoure (mais qui, contrairement à une éponge, garde tout ce qu’il a absorbé). C’est cette capacité qui lui permet, par exemple, d’apprendre sa langue maternelle.

Alors que l’apprentissage d’une langue étrangère nécessite de la part des adultes un travail considérable alliant mémorisation, concentration et rigueur logique, et l’enfant apprend sa langue maternelle avec beaucoup plus de facilité.

Malgré tous ses efforts, l’adulte atteint très rarement la parfaite maîtrise d’une autre langue que sa langue maternelle, alors que l’enfant saura rapidement positionner sa bouche, sa langue et sa gorge. Il reproduira, sans difficulté, la langue du milieu culturel dans lequel il évolue.

Il en est de même pour marcher, s’asseoir, manger, et la manière dont il absorbe toutes les caractéristiques de sa culture et de son temps. Cette période est inconsciente de 0 à 3 ans, puis consciente de 3 à 6 ans.

L’enfant découvrira le monde en extrayant de son environnement les éléments de sa construction mentale, physique et mentale. Il est donc essentiel pour les adultes de préparer un environnement qui permettra à l’enfant de se construire au mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *